Nous appelons à une agriculture post industrielle

On a besoin de vous, la collecte se termine bientôt!

Soutenez la campagne >https://www.helloasso.com/associations/campagneglypho 

 

Il est prouvé qu’une agriculture agroécologique peut nourrir la planète. Des agronomes et des agriculteur-trice-s ont déjà mis en place des alternatives.

Parce que l’agriculture dite conventionnelle s’appuie sur des béquilles chimiques dont les consommateurs ne veulent plus, CRÉONS ensemble un mouvement citoyen sans précédent pour que la norme de l’agriculture moderne devienne l’agroécologie.

 

Les pesticides

Ce sont les produits utilisés dans l’agriculture. Ils regroupent les herbicides, les fongicides et les insecticides. Les pesticides sont principalement épandus sur les cultures destinées à nourrir l’Humain et l’Animal. L’agriculture conventionnelle est une agriculture chimique apparue dans les années 1950.

Après la seconde guerre mondiale, les entreprises qui fabriquaient des armes chimiques se sont reconverties dans l’agro-industrie (ce sont les mêmes molécules utilisées au-jourd’hui dans certains pesticides ainsi que dans le gaz sarin, l’agent orange …)
Nous avons au fil des années, laissé aux mains de ces firmes les rênes de notre agriculture mondiale.

 

Agriculture chimique, le Bilan 50 plus tard

2018, le constat est affligeant et la situation est critique. La microbiologie des sols est devenue quasi nulle, les sols n’absorbent plus l’eau et les inondations sont de plus en plus fréquentes ;

La population d’insectes pollinisateurs, gage de biodiversité, est en déclin. Les fruits et légumes issus de cette agriculture ont une qualité nutritionnelle et gustative nettement moins élevée qu’à l’époque de nos grands-parents ;

Les cancers et maladies dégénératives deviennent de plus en plus courants…

Aujourd’hui nous assistons à une collusion entre les fabricants de pesticides et les fabricants de médicaments (Monsanto, Bayer).

Le glyphosate

Le glyphosate est l’un des composants actifs du Roundup entre autres, il agit comme inhibiteur d’une enzyme spécifique chez les plantes. Suite à son renouvellement fin 2017, le glyphosate fait parler de lui. Mais SEULEMENT de lui… petite dissection d’un bidon de pesticide :

    • 30 % à 40 % de glyphosate
    • 20 %à 30 % de co-formulants, puis de l’eau

 

Mais

Le règlement européen laisse le soin de définir la substance active d’un produit au seul fabricant lui même ! Sans contre-expertise, les résultats des analyses des fabricants ne sont pas dévoilés en raison de ‘’secret industriel’’. Ces co-formulants confidentiels sont déclarés inertes par le fabricant et ne sont pas analysés toxicologiquement, ni seuls, ni avec ladite substance active.

On pisse tous du glyphosate. Une centaine de citoyen-ne-s à travers la France a pratiqué des analyses d’urines pour rechercher des traces de glyphosate, principal marqueur de notre ingestion quotidienne de pesticides. Le glyphosate est une molécule de synthèse créée par l’homme et impossible à trouver naturellement dans l’environnement. 100 % des analyses ont été positives, preuve de la présence des pesticides dans notre organisme.